Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

two girl's in yellow sleeveless dresses sitting on white wooden bench during daytime

La Floride durcit l’accès des mineurs aux réseaux sociaux

Le gouverneur de Floride signe une loi controversée réglementant l’utilisation des médias sociaux par les enfants

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a récemment signé un projet de loi – HB 3 – qui interdit aux enfants de moins de 14 ans de participer à des plateformes de médias sociaux. Cette mesure législative audacieuse vise à protéger les enfants des dangers potentiels des technologies addictives et des plateformes de médias sociaux. Cependant, elle a également suscité une vive opposition de la part de certaines parties prenantes de l’industrie des médias sociaux.

Des restrictions strictes et des amendes pour les violations

Selon la nouvelle loi, les enfants âgés de 14 et 15 ans ont besoin du consentement de leurs parents ou de leur tuteur pour créer ou utiliser des comptes de médias sociaux en Floride. Les entreprises qui gèrent ces plateformes de médias sociaux sont tenues de supprimer les comptes des enfants de moins de 14 ans dans un délai de cinq jours ouvrables sur demande, sous peine d’amendes pouvant aller jusqu’à 10 000 dollars par violation. De plus, les plateformes de médias sociaux qui proposent des fonctionnalités telles que le défilement infini, l’affichage des métriques de réaction, la diffusion en direct et les vidéos en lecture automatique sont également tenues de respecter les nouvelles directives établies par la loi.

Une vérification d’âge obligatoire et des réactions mitigées

La loi impose également une vérification d’âge obligatoire pour les sites web ou les applications contenant du matériel nocif pour les utilisateurs de moins de 18 ans, obligeant ces derniers à vérifier leur âge. Cependant, cette mesure a suscité des réactions mitigées. NetChoice, une association commerciale représentant les plateformes de médias sociaux, a critiqué la loi, la qualifiant d’inconstitutionnelle. Selon cette organisation, la mesure législative pourrait entraver la liberté d’expression, protégée par le Premier amendement de la Constitution des États-Unis.

READ  Les familles des victimes d'Uvalde poursuivent Meta et Activision

La nouvelle loi doit entrer en vigueur le 1er janvier, mais elle pourrait faire face à des défis juridiques, en particulier sur les questions liées au Premier amendement. D’autres États, comme l’Arkansas et la Californie, ont tenté de mettre en place des lois similaires exigeant le consentement des parents pour que les mineurs utilisent les médias sociaux, avec des résultats mitigés.

Un débat national sur la protection de l’enfance sur les médias sociaux

Ce débat dépasse les frontières de la Floride. Au niveau fédéral, le Protecting Kids on Social Media Act obligerait également à obtenir le consentement parental pour que les enfants de moins de 18 ans utilisent les plateformes de médias sociaux. Malgré les controverses, ces initiatives législatives soulignent l’urgence croissante de protéger les enfants contre les éventuels préjudices des médias sociaux.

En somme, cette nouvelle loi floridienne marque une étape importante dans le débat national sur la réglementation de l’utilisation des médias sociaux par les enfants. Bien que controversée, elle illustre la nécessité de trouver un équilibre entre la protection des enfants et le respect des libertés fondamentales. Une question qui, sans aucun doute, continuera de faire l’objet de débats passionnés dans les mois et les années à venir.

Camille
Camille

Moi c'est Camille, votre blogueuse tech préférée ! Je partage ma passion pour les gadgets révolutionnaires, les applications innovantes et les tendances numériques qui bouleversent notre quotidien.

Que vous soyez un techophile chevronné ou un novice curieux, mon blog est votre havre de paix digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *