Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

white iPad and silver iPhone 6

La restriction du Chatbot Copilot de Microsoft dans le Congrès américain : Un problème de sécurité

Le Copilot, une menace pour la maison blanche ? L'assistant de programmation intelligent, ou IA c

Le Copilot, une menace pour la maison blanche ?

L’assistant de programmation intelligent, ou IA chatbot, développé par Microsoft – le Copilot, a récemment été bloqué sur tous les appareils appartenant au Congrès américain. Ce coup de frein a été déclenché par des inquiétudes concernant la possibilité pour le Copilot de transférer des données de la Chambre à des services cloud non autorisés.

Une mesure préventive pour protéger les données gouvernementales

C’est Catherine Szpindor, responsable du bureau administratif de la Chambre, qui a pris cette sanction pionnière en interdisant l’utilisation du Copilot sur les appareils gouvernementaux. Elle a précisé que l’usage de l’IA représentait des risques de sécurité non négligeables. Si les membres du personnel du Congrès peuvent encore avoir accès à Copilot sur leurs téléphones et ordinateurs portables personnels, celui-ci n’est plus disponible sur les appareils Windows appartenant au Congrès.

La ChatGPT fonctionnant grâce aux grands modèles linguistiques d’OpenAI a également subi une restriction comparable. La version gratuite est désormais prohibée sur les ordinateurs de la Chambre, cependant, la version payante demeure autorisée pour des buts de recherche spécifiques.

Les nouvelles directives et l’évolution de Microsoft

La Maison Blanche établit des lignes directrices pour les agences fédérales concernant l’utilisation d’outils IA génératifs, afin de mettre l’accent sur la protection des droits et de la sécurité des Américains dans les pratiques de l’IA.

En réponse à cela, Microsoft est consciente des exigences de sécurité renforcées des utilisateurs gouvernementaux et a planifié le développement de nouveaux outils et services plus sécurisés, spécialement adaptés pour une utilisation gouvernementale. Cette future amélioration inclut un service Azure OpenAI pour les charges de travail classifiées et une version améliorée de l’assistant Copilot de Microsoft 365.

READ  La nouvelle série Star Wars "Contes de l'Empire" : un détour inattendu dans l'univers intergalactique

Ces nouveaux services développés par Microsoft montreront des niveaux de sécurité plus élevés pour garantir leur capacité à manipuler des données sensibles, indiquant un engagement envers la satisfaction des normes de sécurité du gouvernement.

Le bureau de Szpindor est chargé d’évaluer la version gouvernementale du Copilot une fois celle-ci disponible. C’est seulement après cette évaluation qu’une décision sera prise sur la possibilité de son utilisation sur les appareils de la Chambre. Cela souligne l’importance de mettre en place des pratiques sécurisées pour maintenir la confidentialité des données numériques, en particulier pour les organisations gouvernementales.

Camille
Camille

Moi c'est Camille, votre blogueuse tech préférée ! Je partage ma passion pour les gadgets révolutionnaires, les applications innovantes et les tendances numériques qui bouleversent notre quotidien.

Que vous soyez un techophile chevronné ou un novice curieux, mon blog est votre havre de paix digital.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *